Le vêtement des Hippies fût dans un premier temps aux USA le faire-valoir de toute une jeunesse (fin des années 60, début des années70) qui revendiquait une liberté d'expression tout azimuth, suite à son opposition à la guerre du Viêt-nam et une façon de se distinguer face aux codes conventionnels (vestimentaires et autres) de la société américaine, portées à son apogée par des chanteurs comme janice Joplin, Jimi Hendrix, Joan Baez et autres artistes.
Plus qu'une mode vestimentaire ce nouvel état d'esprit dynamisé par ce souffle de Liberté a traversé l'atlantique et marqué une époque.
La France n'y a pas échappée, préparée par le mouvement contestataire de Mai 68.

Trois axes essentiels en sont l'aboutisement.
            Un besoin de retour à l'authentique, aux choses de la nature, de quête de soi-même dans de nouvelles expériences. Beaucoup décidèrent de vivre à la campagne. Retour aux matières naturelles, aux vêtements, aux bijoux, faits soi-même (crochet, tricot, tissage, perles), à l'artisanat que l'on vend le plus souvent sur les marchés. Sandales, sabots, grandes robes ou jupes à fleurs, vestes en laine à motifs jacquard, le jean qui existait déjà se customise avec des broderies, des rajouts de tissus, des fleurs, des peintures.
On prêche la simplicité et la non consommation, on recycle et on achète ses vêtements dans des friperies.
La liberté des corps enfin retrouvée, c'est l'avènement de la mini-jupe, la nudité qui s'expose en toute simplicité; les femmes affirment leur féminité en jetant leur soutien-gorge (image du carcan de la société) et se dorent au soleil les seins nus ou le corps tout entier...
            Un désir de relations harmonieuses, de fraternité et d'amour partagé (sexualité sans tabou) dans les "communautés" éphémères du moment (en ville dans des appartements, à la campagne dans des vieilles fermes ou bâtisses). On se rassemble, on se ressemble, on porte des vêtements uni-sexe: pantalons pattes d'éléphant (le "patte d'éph."), tuniques, gilets, bandeaux dans les cheveux, colliers, bracelets, grosses bagues à tous les doigts, sacs à franges, cheveux longs pour tous (mais on a oublié que c'était une protestation contre les crânes rasés des soldats américains au Viêt-nam!) et barbes pour les garçons.
On se distingue, on s'affiche, on revendique avec des tenues vestimentaires hippies et on devient Hippie pour son bonheur immédiat.
Les chanteurs suivent le mouvement, Michel Fugain avec son Big-Bazar pour célébrer la Fête, les couleurs, la Vie, Antoine et ses chemises à fleurs, ses cheveux longs, Julien Clerc en vedette de la comédie musicale HAIR version française chantant torse nu...
              Un changement radical des mentalités, une liberté de penser, de s'exprimer, d'être soi-même et différent. Ouverture à d'autres cultures, philosophies, religions, à d'autres modèles commes les influences orientales, le rêve américain.
Plus d'un(e) partirent sur les routes: l'Inde, Katmandou, Ibiza, San-Francisco et ramenèrent des tenues d'un autre style, colorées, chatoyantes, de textures différentes (ah la Panne de velours!), naturelles - manteaux et gilets afghans, bijoux, colifichets divers - un véritable désir de créativité.  Un autre monde!
Et une autre façon de se vêtir, plus détendue, légère, vivante, loin des codes vestimentaires rigoureux, tristes et formels d'une société coincée, empêtrée et jugeante.

De nos jours cet Art du Vêtement reste toujours une source d'inspiration pour la Fantaisie.
La Haute Couture y revient régulièrement avec le style "Hippie-Chic". Il permet ce grain de folie, rappel de ces années passées, lorsqu'on ose le porter, parader, jouer avec (et le sigle "Peace and Love" se porte encore en bijoux ou imprimé sur les sacs, tee-shirts et autres tenues).
Mais difficile au quotidien de s'habiller coloré, joyeux et vivant dans une société ayant tout misé sur le minimalisme, la rentabilité et le pratique!
Pourtant cela fût possible il y a quelques années avant que grisaille, morosité et noirceur ne s'installent insidieusement...
Quels lieux l'ont permis, le permettent encore si nous le voulons bien, si nous "le valons bien"?
             IBIZA, terre d'accueil des Hippies dans les années 70.
Ibiza, île magique, imprévisible, ouverte à toutes les fantaisies, où chacun pouvait faire son "égo-trip" (souvenir d'une femme portant fièrement presse-agrumes, râpe à fromage et autres ustensiles de cuisine sur sa nudité!), défiler seins-nus lors de fashion-shows originaux et étonnants à Las Dalias, lieu hippie mythique, au Club-Med, dans les rues pendant les parades des discothèques...
Belle époque où shorts, tongs, tee-shirts et touristes voyeurs n'avaient pas encore envahis l'île.
             PARIS: les défilés "Quais des Modes" en plein air sur le Canal St Martin, joyeux et bons-enfant, Feu le Free-Market dans des endroits typiques comme le Cabaret Sauvage où l'on rencontrait des personnages hauts en couleurs, soirées à thèmes dans les clubs parisiens où tout le monde participait...
             A nous alors de fabriquer des îlots de Liberté, de Joie de Vivre!
Dans les appartements en changeant le décors avec des coussins, des tissus et en jouant à se "guiser" comme des enfants.
Dans les festivals, les "Pride" de toutes sortes, et ... le quotidien en osant porter des couleurs. Regardons celles de Dame Nature qui ne faillit JAMAIS!
Et puis il y a aussi AILLEURS: rassemblements divers sur toute la Planète, Rainbows, Nowhere, Burningman, festivals de la Terrre...
Alors se donner les moyens, trouver les moyens...!
Enfin ne pas oublier tous les sites d'Internet pour le rappel, le souvenir de cela, et les divers forums.  

              image_de_Capdelle
                          Peinture de Capdelle

                      RSCN5898  
                                       Image psychadélique de l'époque hippie 

                    

     hippie_2          hippie_1

     hippie_3     hippie_5

     hippie_en_jean   hippie_4

 

                        Fête Hippie à Paris (années 90)
hippie

                                                                                                                                                     

 12281114nakedpeace_med
    
                                  "Peace and Love" 
                               rajoutons ''And Understanding''!